CV de Mathieu Andro

Manager et chef de projets dans le numérique

Présentation et motivations

Actuellement animateur du réseau de veilleurs des Services du Premier Ministre, j’ai connu la plupart des niveaux de grades et de fonctions dans mon métier. En effet, au cours de mon expérience professionnelle de près de 20 ans, j’ai évolué par concours externes, d’adjoint technique (aide documentaliste à la bibliothèque de l’herbier du Muséum national d’Histoire naturelle puis responsable de la documentation de son département Milieux et Peuplements Aquatiques) à technicien (Responsable de la Bibliothèque de l’IUT de Figeac), puis de technicien à assistant ingénieur (Directeur de la Bibliothèque de l’Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse) pour occuper un poste d’ingénieur d’études (chef des projets de numérisation à la Bibliothèque Sainte-Geneviève) pendant près de 4 ans avant de rejoindre l’Institut National de la Recherche Agronomique pendant 5 ans (chef de projets de text mining) puis la Cour des comptes en tant que chef de division Services au public, veilles et documentation externe. Je suis également titulaire de tous les niveaux de diplômes en sciences de l’information et de la communication du DUT jusqu’à la thèse de doctorat (mention « très honorable »). Actuellement, je continue à mettre à profit mon temps libre dans le train (45 heures par mois) pour compléter ma formation initiale.

Au cours de ma carrière, j’ai développé une expertise dans le numérique et une expérience dans le management.

Expertise numérique

Le crowdsourcing consiste à externaliser du travail sur le web auprès de bénévoles ou d’internautes rémunérés. Il m’a permis, par exemple, de faire corriger les textes de documents anciens numérisés lorsque je dirigeais la Bibliothèque de l’Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse sous Wikisource (Wikipedia) ou encore de faire financer (crowdfunding) la numérisation de livres anciens de la Bibliothèque Sainte-Geneviève par des internautes dans le cadre de ma thèse sur le crowdsourcing. Le text mining est une technologie qui permet d’extraire en masse les données contenues dans de gros corpus de textes afin d’en produire des analyses et des connaissances. Je l’ai pratiqué pendant 5 ans à l’Institut National de la Recherche Agronomique avec Luxid. J’ai également développé une expertise dans la numérisation en l’initiant à la Bibliothèque Sainte-Geneviève, la 2e plus grand bibliothèque universitaire de France dont l’origine remonte à Clovis. Enfin, j’ai développé des compétences dans le domaine de la veille suite à un Master 2, puis à l’Inra avec le logiciel DigiMind et enfin, en tant que chef de division, à la Cour des comptes avec le logiciel KB Crawl. Mon expertise dans le numérique a eu aussi pour résultat près de 60 publications dont une thèse, 3 livres, la participation à un rapport gouvernemental et plus de 50 interventions à des conférences et des cours.

Expérience en management et conduite de projets

Auparavant Directeur de la Bibliothèque de l’Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse (6 agents), je manage actuellement une division à la Cour des comptes (9 agents) dans le cadre d’une réorganisation et dans un contexte délicat. Au cours de mon expérience, il m’est arrivé d’avoir à conduire le changement (élargissement des horaires d’ouverture, suppression d’activités caduques, lancement de nouveaux services, changement de système d’information, expression participative d’irritants).
Par exemples, en tant que Directeur de la Bibliothèque de l’Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse, j’ai piloté le déploiement dans le catalogue national SUDOC et participé au lancement des archives ouvertes de Toulouse. En tant que chef des projets de numérisation de la Bibliothèque Sainte-Geneviève, j’ai été à l’initiative du projet d’outil de bibliothèque numérique du PRES Sorbonne Paris-Cité. A L’Institut National de la Recherche Agronomique, j’ai participé au lancement du service text mining de la Direction de l’Information Scientifique te Technique.
Au total, j’ai encadré près de 40 personnes, participé en tant que jury à 9 concours de recrutement, piloté 5 déploiements dans des Systèmes d’information (avec 70 000 documents et 5 millions de visites par an), obtenu 8 financements publics et privés (mécénats) pour plus de 1,1 millions d’euros et conduit 10 appels d’offres dont 3 appels d’offres ouverts.

Vision de l’évolution du métier

Fort de ce parcours universitaire et professionnel et de mon expérience de terrain de près de 20 ans, je dispose d’une vision claire des réformes qu’il convient de conduire et suis convaincu de disposer de l’énergie et de la capacité à convaincre nécessaires à la mise en œuvre de ces changements mais aussi de la légitimité, étant le produit d’une forme de méritocratie et ayant connu la réalité concrète de fonctions diverses.
Aujourd’hui, il existe un risque que le personnel s’autonomise progressivement de son public autour d’activités en perte de finalité, se consacrant à acheter, à cataloguer, à équiper et à ranger des livres de moins en moins utilisés, ou encore, dans une logique d’offres autocentrée sur le producteur, autour de projets fumeux ne répondant à aucun autres besoins qu’à ceux de faire de la publicité institutionnelle ou de faire progresser sa propre carrière. Il devient donc nécessaire de redonner du sens aux activités des collaborateurs et de mieux replacer l’usager au centre de la politique documentaire. C’est aussi le meilleur moyen pour mieux mobiliser et manager les équipes. Une part croissante des ressources actuellement consacrées au développement et à la conservation des collections pourrait ainsi servir à :

  • développer un service d’archivage institutionnel systématique de toutes les publications produites par les chercheurs afin d’en favoriser la visibilité et la conservation
  • numériser les documents les plus rares et les publications produites par l’institution
  • offrir un service d’analyses de textes et de bibliométrie
  • proposer un service de veille
  • former à la recherche documentaire et aux technologies de l’IST
  • offrir un service d’impression à la demande de livres numériques mais aussi des propres productions des usagers. Ce service pourrait aussi permettre de co-construire, avec les usagers, une collection de livres imprimés ayant été consultés au moins une fois.
  • et enfin, s’ouvrir à la participation du grand public (sciences citoyennes et crowdsourcing, service de numérisation à la demande financé par crowdfunding).

Ce changement de modèle doit être le résultat d’une culture de travail plus itérative, plus agile, plus participative, plus ouverte sur le monde extérieur, sur la mutualisation et les partenariats y compris publics-privés et y compris à l’international. Conscient de l’évolution rapide du métier, je me suis moi-même reconverti vers ces activités nouvelles que sont la numérisation, la veille, le text mining et le crowdsourcing. Ayant personnellement expérimenté ces évolutions, je pense pouvoir encourager le personnel à une réorientation progressive de ses activités. Je pense aussi pouvoir mettre en oeuvre une gouvernance participative permettant à chacun de s’exprimer, de peser et de mieux s’impliquer dans cette politique mais aussi de mieux trouver les activités qui correspondent à sa personnalité, à ses compétences et à ses centre d’intérêts.

Personnalité

Âgé de 41 ans, marié et père de 3 enfants, mes Directeurs m’ont décrit, dans leurs évaluations successives que je tiens à votre disposition, avec les expressions suivantes :

  • « capacité de travail », « énergie », « très actif », « dynamisme », « très motivé », « engagement »
  • « très organisé », « compétent », « professionnalisme », « son expertise est reconnue », « rigueur et efficacité », « obtention de résultats concrets »
  • « capacité d’adaptation », « opérationnel très rapidement », « rapide dans ses actions », « autonome »
  • « créativité »
  • « disponible », « qualités relationnelles », « facilité dans les contacts humains », « apprécié de tous », « collègue des plus agréables qui met de la bonne humeur dans un collectif »

Principalement motivé par l’envie de devenir leader et par l’esprit d’entreprenariat au service de l’intérêt général auquel je crois sincèrement, je pense avoir pris rapidement les bonnes décisions de réformes au cours de ma carrière. Efficace, efficient et économe en deniers publics, je serais ravi de pouvoir vous faire la démonstration de ces qualités dans le cadre d’un entretien.

« Vos qualités de communication et votre force de mobilisation constituent certainement un réel atout pour votre activité professionnelle »
« L’intérêt que vous pouvez suscitez ne repose pas seulement sur votre persuasion, mais aussi sur votre attitude profondément participative. « 
« Vos qualités de communication et votre force de mobilisation constituent certainement un réel atout pour votre activité professionnelle »
« capacités de réaction rapide »

(Test de personnalité « Persormanse, Perf Echo » effectué par la société light consultants le 8 janvier 2012 à l’occasion d’une candidature à un recrutement)

contact : mathieuandro@yahoo.fr